Contactez nous au : (+33) 05.62.28.14.93 | Suivez nous sur : @BleuLectoure

Extraction du pastel

La matière colorante bleue n’existe pas, en tant que telle, dans les feuilles de la plante. La plante contient un précurseur : l’isatan B, qui a la propriété de produire de l’indoxyle, incolore lui aussi.

Et, c’est l’association de deux molécules de cet indoxyle, qui, entrant en contact avec l’oxygène de l’air, produisent le pigment à l’état bleu. Dans ce nouvel état, le pigment devient insoluble.

Notre unité d’extraction se compose de 8 cuves de 800 litres en cascade.

L’extraction s’opère en 4 phases:

  1. la macération
  2. l’oxydation
  3. la précipitation
  4. le raffinage
Macération du pastel
 Phase 1 : la macération
Dans des conditions bien précises de température et de qualité de l’eau, les feuilles de Pastel subiront une macération, dont la durée dépendra de la température ambiante et de la maturité des feuilles.

Le pigment se formera sous sa forme soluble et à l’état incolore.

Oxydation du pastel
 Phase 2 : l’oxydation
Le liquide contenant le pigment à l’état incolore sera mis en permanence en contact avec l’oxygène de l’air. Ce liquide incolore au départ, deviendra progressivement de plus en plus vert, jusqu’au vert émeraude et, l’écume se formant à la surface produira un bleu intense.

Cette oxydation se maintiendra 5 heures.

Précipitation du pastel
 Phase 3 : la précipitation
L’oxydation étant complète, le liquide sera transféré dans les cuves de repos, ou de précipitation.

Cette opération se fait en fin de journée afin de pouvoir, le lendemain matin, évacuer la masse liquide pour récupérer le pigment pur dans le fond des cuves.

Raffinage du pastel
 Phase 4 : le raffinage
Ce pigment sera encore raffiné afin de soustraire les dernières impuretés.

Il sera ensuite filtré et séché. Nous obtiendrons en finale le fameux  »Or Bleu ».

Il aura fallu effectivement traiter une tonne de feuilles de Pastel pour obtenir 2 Kilogrammes de pigment pur.


Menu